Choisir son illustrateur freelance : l’importance du style graphique

Choisir un freelance n’est pas facile, et dans le domaine du graphisme et de l’illustration nous sommes très très nombreux, qu’on se le dise.

Alors que vous soyez une marque, une entreprise ou un entrepreneur solo, je vous conseillerais plus que jamais d’y passer du temps (que souvent l’on a pas, je le sais bien, j’ai aussi été fut un temps dans cette position). Mais c’est important, l’enjeu final c’est votre marque, votre identité, et votre notoriété. Gardez-le toujours en tête. 

Commencez par observer votre entourage, si vous avez des amis, de la famille ou des connaissances parmi les entrepreneurs, les marques. Analysez leurs supports de communication, et notamment les styles graphiques utilisés. Si certains semblent vous plaire, demander les coordonnées de leur infographiste, ou agence, c’est probablement là le moyen le plus simple et le plus rapide pour trouver votre partenaire illustrateur. Si cela match tout de suite entre vous, alors c’est gagné. Et tant mieux pour vous ! 

Sinon, n’ayez pas de scrupules à flâner sur les plateformes dédiées au freelancing, et sélectionnez plusieurs profils, analysez les styles graphiques de chacun, que vous devrez normalement reconnaître lors de l’exploration de leur portfolio. 

Attention, vous pouvez trouver un style joli, mais ce n’est pas pour autant qu’il sera le bon choix pour votre identité illustrative. En effet, il va falloir tenter l’exercice de la projection. 

Ce style de design, peut-il convenir pour mes produits ? Peut-il compléter mon message ? Ses formes, son ambiance, ses couleurs, sont-elles en accords avec mes tons attendus, mes valeurs ? 

Faut-il partir sur du crayonné, genre bandes dessinées, vers de l’abstrait et peut-être du pattern branding, ou encore vers des formes plus droites, plus épurées ? Ce style va-t-il convenir avec mes couleurs ? Ce style graphique est-il froid, chaleureux, minimaliste, détaillé, texturé ? 

Posez-vous les bonnes questions, et surtout n’hésitez pas à poser des questions directement aux freelances qui vous intéressent, ils sauront vous conseiller sur votre projet, et le cas échéant, vous diriger peut-être vers un freelance plus adéquate. Il n’y a pas de mauvaises questions. 

Le style graphique d’un illustrateur est comparable à un courant d’art. On peut préférer du pointillisme à du dadaïste, chacun ses envies, ses préférences, et c’est tant mieux pour les freelances, parce que chacun explore le sien, s’éclate avec au quotidien, le fait évoluer, le teste, l’affine ou le confirme. Ce style qui nous est propre, nous passons du temps – parfois des années – à le définir, il nous ressemble, nous met à l’aise et nous permet aussi de travailler plus vite.  A vous d’y adhérez, ou non. Mais vous trouverez chaussures à votre pied. 

Et si c’est le mien qui vous convient, alors je serais plus que ravie que vous me présentiez votre projet, vos attentes, et que l’on échange ensemble sur ce qui pourrait être réalisé. J’adore accompagner d’autres entrepreneurs dans leur aventure professionnelle. Si vous avez simplement une question relative à ce post, n’hésitez pas non plus à m’écrire, je vous répondrais 🙂